En Français

« réinventons Paris… » – extrait: HENRIK AESHNA

les affamé(e)s

les délirant(e)s

les décalé(e)s

les radicaux

les incohérents

les excessifs

ceux qui défient toutes les classifications

des passions sauvages brûlant d’un érotisme farouche & sans frein, imbibé de Bacchus ; ou une poésie visuelle absurde &/ou outrageante, provocatrice, expérimentale, musicale, visionnaire, tantrique, inclassable, bref, – volons le Feu Interdit, la Clé des Champs; jouons de l’autre côté du Reality Mirror Show, ouvrons les portes de l’Invisible

– Oxalà à tous les papillons inflammables (voire explosifs) – je vous vois quitter vos chrysalides de nuit, -traverser la poussière des routes, les tourmentes de la vie, les déserts & le feu des aurores-, pour atterrir dans les vastes jardins & esplanades de l’aube, enfants sauvages sans nom !