NOTRE-DAME ON FIRE

L’ORGASME DE NOTRE-DAME EN FEU

le fait que la cathédrale de Notre-Dame de Paris soit ancrée au beau milieu (ou presque) de l’île de la Cité, ancien marécage à la fois berceau de Paname & centre magnétique de la ville (« kilomètre zéro » pour certains), et que la flèche du monument (érigée à son centre) ait été le point le plus touché par l’incendie de ce lundi 15 avril jusqu’à son effondrement, hmmm, je trouve tout cela digne d’une petite causerie…

et pendant que l’odeur de fumée de la vieille dame parcourt encore le ciel de Paris, j’entends tous les genres de conneries: des théories du complot sans pied ni tête, des rabbins coincés du cul à la con qui parlent de punition divine & de mitzvah à cause du Talmud, des guêpes réactionnaires qui se servent des braises de la cathédrale pour piquer les arabes, des arabes qui se moquent de Notre-Dame comme si elle était une femme (oui, une femelle donc inférieure) et que la queue d’Allah est plus grosse que toutes les autres bites, bref…

Moi, sauf si un ouvrier à l’ouest ait vraiment oublié d’écraser un mégot à la fin de son shift ou un gilet jaune ait largué un pétard d’un nuage quelconque de Belleville ou Macron ait mis le doigt là dedans, – moi, je vois la flèche de Notre-Dame plutôt comme le clitoris de Paris, enflammé par quelque chose de plus paranormal que l’on ne puisse concevoir, quelque chose à la fois paranormal & extrêmement érotique au sens le plus noble du terme – des chênes millénaires & des pétales de cerisier du printemps qui, frappés par de lointains éclairs, se métamorphosent en lucioles, en braises, en flammes d’extase, & ainsi se consomment, dans un merveilleux ballet de combustion spontanée, pour nous montrer à tous l’autre visage de la nature & des choses. et à part tout ça, le feu qui s’est produit lundi signale aussi le dernier soupir d’un catholicisme marchand & cruel, sclérosé & hypocrite.

Ne pleurons pas, la Dame est toujours là. Sa flèche a juste voulu sortir de son repos pour vibrer & jouir parmi ses propres flammes – au fait, elle n’attendait qu’un éclair des cieux ou la charmante promesse d’un orage venu d’autres paradis & d’autres enfers ! Pour ceux qui prient sur le parvis de la Cité, dansez plutôt !

Notre-Dame aux poètes ! 
Que ses cris de feu & son orgasme se dissolvent en lucioles d’extase, o doux clitoris de chêne, gothique flamboyant/flambant qui émerge des eaux d’absinthe de la Seine pour flamber toute la nuit…

HENRIK AESHNA, le Pickpo(ck)et de Notre-Dame, poète pyromane & cannibale